08
juin
Par

L'équipe Télédétection, radiométrie et imagerie optique (TRIO) de l'unité de recherche ICube est à la recherche d'un·e thésard·e.

Proposition de thèse : 

Jumeaux numériques de bâtiments : création et mise à jour de maquettes numériques de bâtiments (BIM)

Mots-clés : jumeau numérique, maquette numérique de bâtiment, BIM, numérisation, scanner laser, nuage de points, automatisation

Résumé : dans le secteur du bâtiment, le processus BIM (building information modelling) répond à un enjeu économique et un enjeu environnemental que ce soit en France ou ailleurs dans le monde. L’objectif de l’utilisation du processus BIM est d’avoir des logements plus performants, de meilleure qualité, notamment environnementale, et à moindre coût. Dans les villes très urbanisées, face à l’ampleur des enjeux énergétiques, climatiques, et environnementaux, la réhabilitation du parc immobilier existant est une mesure essentielle pour réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Compte tenu de l’abondance des bâtiments existants, une légère amélioration de leur efficacité énergétique peut se traduire par une importante économie d’énergie globale. De plus, les coûts liés à l’exploitation et la maintenance technique d’un bâtiment tertiaire représentent 75 % du coût global du bâtiment et la réduction des coûts de gestion du bâtiment qu’engendrerait l’utilisation du BIM encourage fortement sa mise en place pour les bâtiments existants.

En raison de sa capacité à coordonner toutes les informations nécessaires au diagnostic du bâtiment, à la planification des travaux de réhabilitation, et à la gestion du bâtiment, la maquette numérique de bâtiment constitue une solution optimale. La thèse s’intéresse à la création de jumeaux numériques de bâtiments dans le contexte de la rénovation de bâtiments. Pour créer le jumeau numérique d’un bâtiment existant, il est nécessaire de réaliser l’acquisition de la géométrie du bâtiment. Le scanner laser est très largement utilisé pour capturer la géométrie du bâtiment sous forme de nuages de points. Il présente l’avantage de collecter rapidement une grande quantité de données précises, avec un niveau de détails important. Actuellement, la création de maquettes numériques à partir de nuages de points reste en grande partie un processus manuel et est donc chronophage et source d’erreurs. L’automatisation de ce processus sera étudiée dans la thèse. Afin de tirer profit de tous les avantages du BIM, il est primordial de disposer d’une maquette numérique à jour, c’est-à-dire décrivant l’état actuel du bâtiment. L’étape de mise à jour de maquettes numériques sera également considérée dans cette thèse. Elle peut intervenir lors de la phase de chantier et permettre le suivi du chantier ou bien à l’issue du chantier.

Dans ce cadre, les objectifs principaux de la thèse concernent : 

  • la définition d’un protocole de numérisation de bâtiments existants ; 
  • l’automatisation du processus de création et de mise à jour de maquettes numériques ; 
  • la promotion de l’utilisation de la maquette numérique pour la réhabilitation de bâtiments.

Profil recherché : titulaire d’un master 2 ou d’un diplôme d’ingénieur avec un bon niveau en informatique et bien classé dans son master. Des connaissances sur les techniques de numérisation et/ou dans le domaine du bâtiment sont un plus.

Lieu de la thèse : INSA Strasbourg, unité de recherche ICube, groupe PAGE (photogrammétrie architecturale et géomatique)

 Date de début de la thèse : octobre 2021

 Salaire indicatif : 2000 euros brut

Pour candidater : si vous êtes intéressés, merci d’envoyer un CV, une lettre de motivation et vos résultats de master à helene.macher@insa-strasbourg.fr au plus tard le 20 juin 2021.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *