30
novembre
Par

Tania Landes, maître de conférences dans l'équipe ICube TRIO, soutiendra son HDR (Habilitation à diriger des recherches) intitulée : contribution à la segmentation et à la modélisation 3D du milieu urbain à partir de nuages de points le mardi 1er décembre 2020 à 9h30 en salle C116 à l'INSA Strasbourg.

En raison des conditions sanitaires, la soutenance se déroulera de façon partiellement dématérialisée : une partie du jury sera présente et l’autre suivra la soutenance par visio-conférence. Il est possible de suivre la soutenance à distance,  sur cette plateforme.

Le jury est composé de :

  • Nadia Bahlouli, Université de Strasbourg, France (présidente de jury)
  • Christian Heipke , Leibniz Universität Hannover, Allemagne (rapporteur)
  • Rafika Hajji, Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, Maroc (rapportrice)
  • François Goulette, Mines Paris Tech, France (rapporteur)
  • Nicolas Paparoditis, ENSG – IGN – université Gustave Eiffel, France (examinateur)
  • Laurent Polidori, Centre d’études spatiales de la biosphère, France (examinateur)
  • Georges Najjar, Université de Strasbourg, France (examinateur)
  • Pierre Grussenmeyer, garant scientifique

Résumé :

La modélisation 3D répond à la fois à un enjeu économique mais aussi environnemental que ce soit à l’échelle du bâtiment ou de la ville. Ces dix dernières années, les techniques d’acquisitions ont considérablement évolué (rapidité, volume de données, multi-capteurs), de même que les méthodes de traitement des données produites. De nouveaux processus sont nés de ces bouleversements comme le processus « scan-to-BIM » caractérisant les étapes menant du nuage de points à la maquette numérique intelligente du bâtiment. Dans ce contexte, j’ai été amenée à encadrer divers travaux de recherches portant sur les thématiques de l’acquisition de données 3D, du traitement, de la segmentation et la modélisation à partir de nuages de points. Les chaînes de traitements mises en place jusqu’ici sont constituées principalement d’algorithmes de segmentation et de modélisation menant à des modèles 3D de bâtiments à partir de données LiDAR aéroportées et terrestres. Souhaitant mettre au profit de problématiques environnementales, les connaissances et compétences acquises dans le domaine du traitement de nuages de points, nous avons ensuite élargi notre champ de vision à d’autres objets urbains que sont les arbres et participons ainsi, depuis quelques années, à des projets de climatologie urbaine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *