20
janvier
Par

La prochaine séance de séminaire interdisciplinaire de doctorant·e·s de l’unité de recherche AMUP (architecture, morphologie/morphogenèse urbaine et projet), construit autour du Métabolisme Territorial, se tiendra vendredi 24 janvier, à partir de 13h, à l’INSA Strasbourg, amphithéâtre Jean Arp, et se clôturera par une conférence invitée assurée par Fanny Thibault, architecte diplômée INSA Strasbourg.

Présentation du séminaire 

La percée de l’écologie, comme grande cause qui anime les sociétés à l’échelle planétaire à la fin du XXe siècle, interpelle la structuration sectorielle des disciplines scientifiques et des pratiques sociales. L’entrée de la nature en politique, équivalent d’un nouveau paradigme social et politique, invite à la transgression des frontières institutionnelles et sociales usuelles. L’intérêt croissant depuis les années 1980 pour l’interdisciplinarité et la transdisciplinarité en science, la gouvernance multipolaire en politique et les scènes hybrides en matière de projet en témoigne. Cette perméabilité des frontières se traduit sur le plan académique par l’intensification de la circulation des concepts à distance de leur lieu de production. On assiste ainsi à l’ensemencement réciproque des sciences de la nature et de la culture.

À l’instar de l’expression métabolisme territorial qui est à l’honneur de cette séance de séminaire interdisciplinaire doctorant·e·s de l’AMUP (UR 7309), des notions issues des sciences de la vie s’invitent dans des nouveaux domaines. A contrario, des concepts estampillés par les sciences de la communication ensemencent l’écologie qui s’enrichit de nouveaux qualificatifs ainsi qu’en témoignent les expressions d’écologie urbaine ou d’écologie politique. Depuis la tenue du séminaire autour de l’auto-organisation dans le cadre des célèbres colloques de Cerisy, notamment, les différentes communautés scientifiques ont appris à considérer de telles circulations comme des moments heuristiques à condition de les accompagner d’épreuves de réflexivité. Le séminaire s’inscrit dans la filiation de ce moment historique, qu’il souhaite entretenir et actualiser à partir de la présentation de travaux de doctorant·e·s et de workshops étudiant·e·s.  La séance sera clôturée par une conférence invitée autour du retour d’expérience de Fanny Thibault au sein du bureau d’études Métabolic à Amsterdam. 

Vous pouvez consulter le programme ici.

Crédit photo : AMUP

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *