23
juin
Par

Les enseignant·es-chercheurs·es ne sont pas les seuls à bénéficier des financements européens. Cette année, trois projets de recherche technologique (PRT) ont été réalisés dans le cadre du projet VEHICLE.

Pendant toute la durée du projet, des doctorant·es, stagiaires et étudiant·es contribuent au projet VEHICLE. Celui-ci vise à optimiser le stockage d’énergie dans les véhicules électriques. Pour analyser le comportement des systèmes de stockage, l’INSA Strasbourg s’est équipé d’un banc de test qui consiste en une batterie, un supercondensateur et une alimentation bidirectionnelle.

Régulièrement, les étudiant·es en 5ème année réalisent leurs PRT sur ce banc de test et ses systèmes liés : en 2020, une pré-étude a été réalisée par deux apprenti·es, Aurélien Juret et Isabelle De Conti (image 1). Leur pré-étude consistait à piloter le banc de test afin d’acquérir des données, tels que l’état de charge, la température et la tension.

Cette année, trois binômes en 5ème année de génie électrique ont continué le travail sur le banc de test dans le cadre de leurs PRT. Chaque binôme a été encadré par un·e doctorant·e :

  • un premier groupe a travaillé sur la caractérisation fréquentielle des cellules de supercondensateurs en utilisant l’impédancemètre HIOKI. Les étudiant·es ont appliqué la spectroscopie d’impédance électrochimique (SIE). Cette méthode permet de trouver les paramètres du modèle du supercondensateur.
    Le groupe était composé de Jonathan Perrin et Mathieu Haegel, encadrés par Yasser Ghoulam.
  • Le deuxième groupe a examiné les cycles des batteries. Ils ont élaboré différents types de tests pour les batteries avec notamment l’utilisation de cycles de conduites. Finalement, ils ont mis en place une base de données pour pouvoir stocker les données de test.
    Lucas Sandel et Yann Andres étaient encadres par Inès Jorge. Leur projet a été présenté sur le blog génie électrique.
  • Un troisième groupe composé de Hermann Yopa Mbakop et Wassim Zouhairi et encadrés par Théophile Paul ont travaillé sur le couplage mécanique des deux moteurs de différents types (voir image). Les étudiants ont piloté les deux variateurs et ont choisi un contrôleur adapté.

offensive science

VEHICLE est cofinancé par le programme INTERREG V Rhin Supérieur et par les partenaires régionaux franco-allemands de l’initiative Offensive sciences – la Région Grand Est, le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie-Palatinat – qui finance les projets de recherche d’excellence transfrontaliers.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *