05
avril
Par

En mars 2019 est paru  Peter Eisenman – Machine critique de l’architecture de Alexis Meier, aux éditions Infolio

A propos du livre

 Première grande étude critique publiée en français sur l’œuvre de l’architecte américain Peter Eisenman, cet ouvrage porte successivement sur l’anti-fonctionnalisme et l’anti-humanisme d’Eisenman, sur le concept et les usages du ” diagramme “, et sur la dimension esthétique, voire politique, de l’œuvre de l’architecte. 

Le livre permet d’examiner comment Peter Eisenman soutient une lecture critique des œuvres d’architecture, qui diffère des approches traditionnelles basées sur le type, le style et la fonction d’un bâtiment.

À travers l’étude de projets issus de la linguistique structurale, des formalistes (littéraires et artistiques) et de la pensée déconstructiviste, nous découvrons comment Peter Eisenman met au point des syntaxes «formelles» qui permettent d’organiser l’environnement spatial, de façon plus abstraite et plus fondamentale. Cette réflexion pose également la question de la constitution de la «forme» architecturale aujourd’hui, sa structure, sa généalogie, ses discours et sa légitimité sur le plan expressif et conceptuel.

La préface est de Jean-Louis Déotte.

L’auteur

 Architecte et docteur en philosophie de l’art, Alexis Meier a débuté sa trajectoire professionnelle avec l’architecte et théoricien américain Peter Eisenman à New-York, puis avec Renzo Piano à Paris. Entre activités d’enseignements et de recherches, il est aujourd’hui maître de conférences et responsable pédagogique du master d’urbanisme à l’Institut national supérieur des sciences appliquées de Strasbourg. Il est membre du laboratoire de recherche AMUP (EA – 7309) et est chercheur associé au GERPHAU.

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *